RNR du marais de la grenouillère



Une incroyable richesse au cœur de la vallée de la Ternoise

RNR du marais de la grenouillère
RNR du marais de la grenouillère

RNR du marais de la grenouillère


La RNR du marais de la grenouillère

La RNR du marais de la grenouillère

Un réservoir de biodiversité

Un réservoir de biodiversité

Les prairies humides

Les prairies humides

Une flore et une faune diversifiées

Une flore et une faune diversifiées

Situé au sein d’un complexe de milieux alluviaux de plus de 16 hectares, la Réserve naturelle régionale du marais de la Grenouillère constitue aujourd'hui l’un des derniers marais encore fonctionnel de la vallée de la Ternoise. « Bien commun », il fut longtemps entretenu et exploité en vaine pâture par les habitants des villages d'Auchy-lès-Hesdin et de Rollancourt. Au fil du temps, le marais a perdu son caractère de bien collectif et a été loué aux différents exploitants des villages selon l’importance du cheptel mis en pâturage.
Constitué d'une mosaïque d'habitats (prairies, boisements, fossés...), le site permet aujourd'hui à de nombreuses espèces animales et végétales inféodées aux milieux humides, dont certaines sont rares ou menacées, de se reproduire. Il joue également un rôle de zone tampon. Il permet ainsi d'alimenter pendant les périodes sèches le cours des rivières et surtout des fossés, en restituant les eaux stockées pendant l'hiver et à contrario pendant les périodes de crue de limiter les risques d'inondation en aval.
Ancienne décharge désormais aménagée en zone d'observation, elle permet une vision globale du site.



Identité


Type de milieu : Zone humide - site Natura 2000 Superficie : 16,63 ha Commune : Auchy-les-Hesdin, Rollancourt Département : Pas-de-Calais Accès : site ouvert au public

Nos actions



Le site, propriété de la commune, est géré depuis 1998 par le CEN. Plusieurs travaux de gestion sont menés permettant le maintien d'une biodiversité optimale :
- extraction d'un drain enterré pour limiter le drainage de la zone humide ;
- réalisation et entretien d'un sentier de découverte (pose de panonceaux d'interprétation) ;
- débroussaillages et fauches pour limiter la progression des saules et conserver des milieux ouverts ;
- étrépage expérimental (exportation de la couche superficielle du sol) afin d'évaluer les potentialités de restauration des végétations liées aux milieux tourbeux ;
- pâturage extensif ;
- fauche alternée de la mégaphorbiaie.

Originalités



- Le sentier de découverte offre un point de vue privilégié sur les prairies, le boisement alluvial et la Ternoise. Des panonceaux d'interprétation aident à la lecture du paysage.
- Ce marais est soumis à des inondations saisonnières qui ont conditionné le maintien d'un paysage typique des plaines alluviales.
- Entretenu par pâturage extensif, il constitue un refuge pour plusieurs espèces animales et végétales rares et menacées dans le Nord - Pas-de-Calais comme la Linaigrette à feuilles étroites, la Valériane dioïque ou le Ményanthe trèfle d'eau.
- La présence d'une population de Vertigo moulinsiana, escargot inscrit dans la Directive européenne « Habitats-Faune-Flore », confère au marais de la Grenouillère une importance à l'échelle européenne.
- C'est un site ou de nombreux batraciens y trouvent refuge.

Patrimoine naturel


Faune Flore Fonge
154 espèces animales dont 15 d'intérêt patrimonial. Parmi celles-ci :
- Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus)

C'est un oiseau considéré comme vulnérable dans le Nord – Pas-de-Calais qui se reproduit dans les roselières âgées partiellement boisées. Il est extrêmement sensible à la dégradation des milieux qu'il affectionne. On le reconnaît à sa gorge claire et ses joues sombres. Il chante bruyamment dès son arrivée (fin mars) et effectue des vols nuptiaux très démonstratifs au dessus de son territoire.

Phragmite des joncs <i>(Acrocephalus schoenobaenus)</i>
- Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum)

Ce criquet de taille importante se rencontre dans les prairies humides. Il doit son nom à ses tâches rouges plus ou moins visibles.

Criquet ensanglanté (<i>Stethophyma grossum</i>)

- Agrion mignon (Coenagrion scitulum)

Cette libellule fréquente principalement les eaux stagnantes mais aussi les parties calmes des ruisseaux et rivières. C'est une des plus petites espèces de demoiselles de la région.

Agrion mignon  (<i>Coenagrion scitulum</i>)

En savoir plus

Agenda

intitule

Salon 'Nature et terroir'
17-18/11/2018
Saint-Martin-lez-Tatinghem (62)
En savoir plus

intitule

Festival de l'Arbre
24/11/2018
Beaumerie-Saint-Martin (62)
En savoir plus

A savoir

SAPOLL | Sauvons nos pollinisateurs !

SAPOLL | Sauvons nos pollinisateurs ! --
En savoir plus